Actualité

24. mai 2022

Depuis 2008, les pellets se distinguent par une grande stabilité de prix malgré une nette augmentation depuis le début de l’année 2022. Illustration : prixpellets.ch

Comparaison des combustibles en Allemagne. Graphique : Deutsche Pelletinstitut

Les pellets sont certes devenus plus chers en Suisse également, mais la hausse des prix est modérée par rapport au mazout et au gaz naturel. Illustration : prixpellets.ch

Evolution du prix des pellets en Autriche. Graphique : Propellets Austria

Comparaison des combustibles en Autriche. Graphique : Propellets Austria

Prixpellets.ch : il est temps de refaire les stocks – les promotions d’été pourraient ne pas avoir lieu cette année

En mai 2022, les prix des pellets ont à nouveau connu une légère hausse, avec une moyenne de CHF 473.20 par tonne*. L’augmentation par rapport au mois précédent est d’un peu plus de 1%. Les fournisseurs de pellets en Suisse rapportent cependant que les prix des grossistes ont parfois connu plusieurs augmentations durant le même mois.


La hausse des prix est donc un peu plus modérée que chez nos voisins : en Autriche comme en Allemagne, les prix ont augmenté de 4% en comparaison mensuelle. Avec la ruée actuelle vers les modes de production de chaleur renouvelables, il ne faut pas s’attendre à l’habituelle baisse des prix des pellets durant cet été. Au contraire, remplir son réservoir de pellets dès maintenant permettra de se prémunir contre de nouvelles hausses des prix.

Plus 43% par rapport 2021
Selon l’enquête indépendante de prixpellets.ch, les prix des pellets en Suisse ont augmenté en moyenne de 43% par rapport à l’année précédente. En Autriche, l’augmentation atteint 53.6% et en Allemagne elle est même de 81.2%. C’est ce qu’annoncent les associations professionnelles Propellets Austria et Deutsche Pelletinstitut.

Toujours bien moins chers que le mazout et le gaz
Cette hausse des prix est toutefois bien inférieure à celle des énergies fossiles : en effet, en Suisse le mazout a augmenté de près de 78% entre avril 2021 et avril 2022, passant de 7.89 centimes/kWh à 14.01 centimes/kWh. Le gaz naturel a quant à lui augmenté de près de 40%, passant de 9.63 ct./kWh à 13.41 ct./kWh. En avril 2022, se chauffer aux pellets coûtait 9.54 centimes/kWh, soit toujours moins que le gaz naturel avant la flambée des prix.

Boom de la demande
Ce regard au-delà des frontières nationales montre que la situation de l’approvisionnement reste tendue. Les spirales des prix du mazout et du gaz naturel ainsi que de l’électricité ont entraîné un bond de la demande pour le chauffage au bois. La demande de chauffages à pellets et de pellets a grimpé en flèche. Le contexte économique actuel a convaincu les personnes qui hésitaient encore à choisir des solutions durables pour leur chauffage, ce qui a un impact direct sur la disponibilité des chauffages à pellets ainsi que sur l’approvisionnement et le prix des pellets tout autant que l’augmentation considérable des carburants.

Le fait que le bois doive généralement être séché jusqu’à atteindre le bon degré d’humidité avant d’être granulé fait également grimper les prix. En Suisse, cette opération est presque exclusivement réalisée à l’aide de bois-énergie, mais les prix du bois en général ont aussi augmenté. L’augmentation des prix de l’électricité se répercute également sur le prix des pellets, car la production de pellets nécessite aussi de l’électricité.


Le prix de référence du marché de l’électricité dépasse les 25 centimes/kWh

Les prix de l’électricité en bourse ont au moins doublé en l’espace d’un an, et même sextuplé par rapport à 2020 : c’est ce qu’indique le prix de référence du marché, relevé par l’Office fédéral de l’énergie. Il s’agit de la moyenne des prix de l’électricité à la bourse de l’électricité. En 2020, il s’élevait à 3.65 centimes/kWh, en 2021 il est passé à 12.3 centimes/kWh, et pour 2022, un prix moyen de 25.4 centimes/kWh a été atteint à ce jour (sans TVA ni utilisation du réseau).


Le prix gros continue de grimper
Toutes ces évolutions vont dans le même sens : le coût de l’énergie augmente et, avec lui, celui des pellets. Sur le marché de gros européen des pellets, la hausse des prix continue. C’est pourquoi les propriétaires de chauffages aux pellets pourraient être bien avisés de refaire leurs stocks de pellets le plus rapidement possible et de ne pas attendre les promotions d’été. En outre, ce qui vaut pour les énergies fossiles s’applique également aux pellets : abaisser un peu la température des pièces permet de réduire les besoins en énergie. En consommant moins d’eau chaude, on économise également des pellets et donc de l’argent !

*Tous les prix : prix moyen par tonne, TVA et livraison incluses

Texte : Anita Niederhäusern, éditrice de pelletpreis.ch/prixpellets.ch et d’ee-news.ch

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Tiba

  • Heizmann

  • Fröling

  • Allotherm

  • Ökofen
 

Newsletter

 

Suivez-nous!