Actualité

03. mars 2021

Évolution de la production des pellets en Allemagne depuis 2015. Photo: DEPV

Évolution des ventes de chaudières depuis 2012 en Allemagne.

Le marché des pellets en Allemagne: les ventes d’appareils de chauffage au bois ont augmenté de 78.5% - la production a dépassé les 3mio.de tonnes de pellets

(DEPF) En 2020, plus de 3 mio. de tonnes de pellets ont été produits pour la première fois en Allemagne, soit la production la plus importante de l‘UE. Avec 61‘850 appareils de chauffage à pellets supplémentaires, les ventes a augmenté de 78.5 pour cent par rapport à l’année précédente. Fin 2020, l’Allemagne comptait donc au total 546‘000 appareils de chauffage à pellets en fonctionnement. (Text auf Deutsch >>)

Le record de production de 3 mio. de tonnes confirme non seulement la position de premier plan de l’Allemagne à l’échelle internationale en ce qui concerne la production de pellets de bois, mais aussi le rôle de plus en plus important que les pellets de bois peuvent également jouer ici dans le cadre de la production de chaleur respectueuse du climat. En 2020, 3.10 mio. t de pellets de bois ont été produits en Allemagne à partir des déchets issus de la transformation locale du bois. Il s’agit d’une augmentation de près de 10 pour cent par rapport à l’année précédente (2.82 mio. t).

Excédent d'exportation de près de 473‘000 t
En 2020, la consommation s’élevait en Allemagne à environ 2,33 mio. de tonnes. Près d’un quart de la production allemande de pellets (24,2 pour cent) est conditionnée dans des sacs et utilisée pour les poêles à pellets en Allemagne ou dans d’autres pays d’Europe. Selon les premiers chiffres, l’excédent d'exportation tournait autour de 473‘000 t.

97.4% certifiés ENplus A1
En 2020 également, presque tous les pellets produits (97.4 pour cent) ont appartenu à la classe premium ENplus A1. Comme toujours, les matières premières principales utilisées sont des copeaux de scieries (84.9 pour cent), complétés par du bois rond inadapté au sciage dont la part a été plus importante que d’habitude en raison du volume de bois endommagé l’année dernière. En tant que pays comptant la plus grande densité de scieries dans toute l’Europe, avec le volume important de déchets de scierie qui en résulte, l’Allemagne fait également partie des nations en tête du classement mondial pour la production de pellets. Pour l’année en cours, l’association allemande DEPV (Deutscher Energieholz- und Pellet-Verband e.V.) s’attend à une augmentation modérée de la production de pellets qui devrait ainsi passer à 3.3 mio. t.

Hausse considérable des ventes d’appareils de chauffage
Avec environ 61.850 appareils de chauffage à pellets vendus dans le pays, les ventes ont considérablement augmenté et dépassé le résultat de l’année précédente (34‘650) de 78.5 pour cent. Il s’agit du taux de croissance le plus élevé sur le marché du chauffage allemand pour tous les types de chaudières/sources énergétiques. 20‘500 poêles à pellets, 40‘500 chaudières à pellets et poêles à pellets aquifères avec une puissance de 50 kW maximum, ainsi que 850 chaudières/centrales de cogénération à pellets de plus de 50 kW ont été construits.

Hausse de 10% pour 2021
Pour 2021, l’association DEPV s’attend à une nouvelle hausse des ventes et à l’augmentation de l’installation de nouveaux appareils de chauffage à pellets de 10 pour cent, ce qui amènerait le nombre d’appareils de chauffage à pellets à 70‘000 (par rapport à environ 62‘000 chaudières en 2020), un tiers d’entre eux étant des poêles à pellets. L’approvisionnement en pellets est garanti en raison de l’offre durable de matières premières. De nouvelles usines à pellets sont déjà en cours de planification.

Prix stable pour les pellets
En 2020, le prix des pellets est resté stable et bas et a même baissé par rapport à l’année précédente. Si l’on considère la moyenne annuelle, les exploitants de chauffage ont payé 237.28 euros pour une tonne de pellets, ce qui correspond à 4.75 ct/kWh. Ce prix est 5.55 pour cent inférieur à celui de 2019. En 2020, en Allemagne, le mazout était 4.8 pour cent plus cher que les pellets de bois avec 4.98 ct/kWh en moyenne, le gaz 31.2 pour cent plus cher avec 6.23 ct/kWh en moyenne.

Texte: Deutscher Energieholz- und Pellet-Verband (DEPV)

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Tiba

  • Heizmann

  • Fröling
 

Newsletter

 

Suivez-nous!