Actualité

25. févr. 2019

La brochure s’adresse à tous ceux qui s’intéressent aux systèmes de chauffage à pellets avec une gamme de puissance plus étendue, tels que les communes, les acteurs du secteur du logement et les entreprises commerciales et industrielles. Image : DEPI

Allemagne : Programme promotionnel en faveur de la chaleur industrielle - des chambres de séchage dans les scieries aux fours en passant par les blanchisseries.

(prixpellets.ch) Depuis janvier 2019, le nouveau promotionnel allemand „Efficacité énergétique et chaleur industrielle issue des énergies renouvelables dans l’industrie - subvention et crédit“ finance les chaudières à bois qui produisent au moins 50% de chaleur industrielle. Pour ce faire, il existe soit une promotion de crédit (programme 295 du KfW), soit une subvention du même montant accordée par l’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations (BAFA). (Text auf Deutsch >>)


Le ministère fédéral allemand de l’économie et de l’énergie (BMWi) a sensiblement amélioré son soutien : les investissements des petites et moyennes entreprises (PME) sont désormais soutenus par des subventions d’investissement ou de remboursement représentant 55 % des coûts d’investissement éligibles. Pour les grandes entreprises, ce chiffre est de 45 %. En cas de remplacement d’un générateur de chaleur classique ou de complément à un générateur de chaleur existant, dans le cas d’installations solaires et de ce qu’on appelle des aides de minimis (jusqu’à 200’000 euros sur trois ans), les coûts d’investissement totaux sont éligibles.

Pour tous les autres projets, seuls les coûts d’investissement supplémentaires sont subventionnés - ceci s’applique avant tout aux grands investissements dans des installations de chaleur industrielle entièrement nouvelles. Le financement maximal par projet est de 10 millions d’euros. Pour la même mesure, il n’est pas cumulable avec d’autres subventions (y compris les subventions selon les lois KWKG et EEG).

Chaudières et coûts éligibles
Toutes les chaudières à bois qui peuvent également faire l’objet d’une promotion dans le cadre du MAP sont admissibles au financement. Pour les chaudières à bois jusqu’à 100 kW, la possibilité d’utiliser le pouvoir calorifique doit être vérifiée et confirmée par l’entreprise qui effectue les travaux. Les chaudières à bois de 100 kW et plus doivent être équipées d’un échangeur de chaleur des gaz d’échappement.

La chaleur industrielle à base de bois et de pellets est déjà utilisée dans les secteurs suivants :

  • Boulangeries
  • Brasseries
  • Piscines
  • Stations de lavage
  • Blanchisseries
  • Distilleries
  • Chambres de séchage dans les scieries
  • Pépinières
  • Engraissement du bétail/élevages porcins/piscicultures
  • Industrie pharmaceutique

Outre le générateur de chaleur, les coûts admissibles comprennent les installations connexes de stockage de combustible et de stockage de chaleur ainsi que les équipements de mesure et d’acquisition de données installés pour l’intégration dans le procédé existant et pour la surveillance du rendement et la détection des défauts. Les coûts accessoires admissibles concernent les estimations de faisabilité, les coûts de planification, les coûts d’installation et les mesures de construction nécessaires à l’aménagement de l’installation. Les coûts accessoires ne sont éligibles qu’à concurrence de 30 % des coûts d’investissement totaux.

Texte : prixpellets.ch, source : Deutscher Energieholz- und Pellet-Verband e.V. (DEPV) (Association allemande de l’énergie du bois et des pellets)

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

    Obtener Adobe Flash Player


  • Heizmann
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!