Actualité

16. sept. 2022

Le mazout et le gaz naturel sont jusqu’à 40% plus cher que le kilowattheure de pellets avec 11.26 centimes. Image : prixpellets.ch

La hausse des prix est de 81% par rapport à septembre 2021, période à laquelle une tonne coûtait en moyenne CHF 340.60. Image : prixpelltes.ch

prixpellets.ch : hausse des prix de 11% par rapport au mois précédent – le mazout et le gaz naturel toujours 40% plus chers que les pellets

(CP) Selon le relevé indépendant de prixpellets.ch, les prix des pellets par tonne* ont augmenté de 11% en septembre par rapport au mois d’août, pour atteindre CHF 616.50. La hausse des prix est de 81% par rapport à septembre 2021, période à laquelle une tonne coûtait en moyenne CHF 340.60. Le mazout est 40% et le gaz naturel 35% plus chers que les pellets.

La situation énergétique en Suisse est extrêmement tendue, de même que dans toute l’Europe. La guerre en Ukraine nous montre sans équivoque ce que signifie être dépendant à plus de 70% des énergies fossiles. L’été le plus sec depuis le début des mesures nous rappelle également que notre énergie hydraulique n’est plus aussi performante que d’habitude. A la mi-août, les glaciers avaient déjà perdu plus de 6 mètres de glace, alors que la moyenne des dernières années était de 50 cm. L’agriculture continue elle aussi à souffrir des températures records et du manque de précipitations de cet été.

Jusqu’à 40% moins chers que le mazout et le gaz naturel
Les personnes qui ont misé sur un système de chauffage reposant sur des énergies renouvelables, notamment les pellets, constatent que les prix ont certes flambé, mais dans une moindre mesure que ceux du gaz naturel et du mazout : selon l’Office fédéral de la statistique, le kilowattheure de mazout coûtait en août 15.83 centimes et le gaz naturel 15.24 centimes. Ainsi le mazout et le gaz naturel sont jusqu’à 40% plus cher que kilowattheure de pellets avec 11.26 centimes. Les pellets ne sont donc pas seulement neutres en terme de CO2, ils sont aussi nettement plus économiques.

Explosion des prix de l’électricité en bourse
A partir de 2023, même les consommateurs qui ont misé sur l’électricité pour alimenter une pompe à chaleur devront souvent payer 30% de plus en moyenne qu’en 2022. En outre, FMB est l’un des premiers grands fournisseurs d’énergie à avoir supprimé les tarifs de nuit. D’autres suivront car, avec l’augmentation de la part d’électricité solaire, ce n’est plus la nuit que l’électricité est disponible en abondance, mais à midi. Cette hausse touchera également ceux qui chauffent encore leur eau à l’électricité, sans chauffe-eau combiné à une pompe à chaleur. Depuis peu, les pics de prix sont enregistrés le soir, lorsque les gens rentrent chez eux. Ceux qui doivent acheter sur le marché libre de l’électricité - en Suisse, il s’agit de tous les clients consommant plus de 100’000 kilowattheures par an - ont eu la mauvaise surprise de voir que les prix, qui étaient en moyenne de 5 centimes par kilowattheure, ont été multipliés par 10 à 20.

L’efficacité énergétique récompensée
Un contexte qui nous ramène encore une fois à la question de l’efficacité énergétique : quel que soit le système de chauffage que vous avez installé, vous souffrirez d’autant moins des hausses de prix que vous consommerez moins d’énergie. Si vous devez acheter 1 à 2 tonnes de pellets par an, vous serez certainement contrarié de devoir les payer plus cher. Mais cela vous affectera moins que si vous aviez besoin de 4 à 5 tonnes de pellets pour la même surface à chauffer. Les assainissements énergétiques seront donc plus rentables qu’ils ne l’ont jamais été au cours des 40 dernières années !

*Tous les prix sont indiqués en prix moyen par tonne, TVA et livraison comprises

Texte : Anita Niederhäusern, éditrice www.prixpellets.ch et www.ee-news.ch

2 commentaires
> montrer tout
JB H @ 01. oct. 2022 12:29

réponse à Martial B: vous avez totalement raison. Les raisons évoquées de la hausse des prix des pellets ne sont pas excusables. Tout est fait dans notre société pour que les consommateurs finaux soient laminés. La seule solution est de fonder un collectif privé de consommateurs de pellets et d'organiser un approvisionnement (ou stockage) prévisionnel, même s'il faut acheter à l'étranger.

Martial B @ 20. sept. 2022 16:31

Quel regret d'avoir installé une chaudière à pellets, misé sur du bois Suisse et voir le premier prétexte faire flamber les prix. En quoi la guerre en Ukraine est responsable de l'augmentation sans précédent des pellets locaux ? L'augmentation du prix du carburant pour les camions ? La bonne blague.

Je vais faire installer du chauffage électrique parce que j'ai misé sur le pellet. Un comble qui me rend hostile à la faitière du pellet Suisse.

Juste outré.

Martial

Ajouter un commentaire

 
  • Heizmann

  • Fröling

  • Allotherm

  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Tiba
 

Newsletter

 

Suivez-nous!